Le balcon sauvage

Le balcon sauvage

Vous habitez en ville et ne disposez pas de jardin pour semer des fleurs sauvages? Quelques mètres carrés suffisent pour créer un espace  » vert nature « . Remplacez les traditionnels géraniums (en réalité des pélargoniums) par des fleurs des champs ou des bois, placez des nichoirs à insectes et le tour est joué !
Certaines jardineries fournissent des plantes et des graines sauvages.
Si vous choisissez de prélever des plants dans la nature, faites-le uniquement dans les endroits condamnés comme les zones à bâtir. Récoltez les graines est moins problématique.
Les plantes ne prospèrent pas toutes dans les mêmes conditions. L’exposition de votre balcon dictera les variétés à associer.

Dans les coins ombragés

Les espèces forestières se plaisent à l’ombre. La plupart fleurissent au printemps pour profiter de la lumière avant que le feuillage des arbres n’assombrisse le sous-bois. Remplissez vos bacs d’ancolie (Aquilegia vulgaris), sceau de Salomon (Polygonatum multiflorum), fougère mâle (Dryopteris filix-mas), géranium des bois (Geranium sylvaticum), aïl des ours (Allium ursinum). Toutes nécessitent un sol riche. Ajoutez du compost à la terre au printemps.

Au soleil

Mauve musquée (Malva moschata), marguerite (Leucanthemum vulgare), sauge des prés (Salvia pratensis), bouillon blanc (Verbascum thapsus) et hélianthème (Helianthemum nummularium) composent un bouquet coloré et attractif pour les papillons. Elles nécessitent un bon ensoleillement et une terre pauvre en engrais.
Les recoins les plus chauds conviennent aux plantes de rocailles. Orpin blanc (Sedum album), linaire commune (Linaria vulgaris), bugrane rampante (Ononis repens), saponaire rose (Saponaria ocymoides) et campanule à feuilles rondes (Campanula rotundifolia) se plaisent dans un terrain peu profond et sec : 10 cm de terre mélangée à du sable suffisent.
Pour joindre l’utile à l’agréable, agrémentez votre balcon de plantes aromatiques. Thym serpolet (Thymus pulegioides), origan (Origanum vulgare), cumin des prés (Carum carvi) et menthe des champs (Mentha arvensis) parfumeront votre cuisine et donneront un petit air de Provence à votre extérieur. Mise à part la menthe qui nécessite un sol ombragé et humide, les autres se plaisent au soleil, dans une terre maigre.
Et tant que vous y êtes, donnez un peu de vie aux murs de votre balcon ! Les plantes grimpantes s’épanouiront sans tacher les murs si vous les faites monter le long de palissades placées à 20 cm des parois. Plantez du lierre (Hedera helix), du houblon (Humulus lupulus), de la clématite vigne blanche (Clematis vitalba), du tamier (Tamus communis) et de la bryone (Bryonia dioica) dans des pots profonds de 40 cm et d’un diamètre de 35 cm.

Les bonnes lectures

  • Balcons sauvages, Notice Pro Natura, 1997.
    Un petit espace sur le balcon? C’est mieux que rien pour la nature! Ce livret pratique vous expliquera comment s’y prendre.

Les bons liens

  • Pimp your balcony un projet d’Equiterre qui vous propose pour votre balcon, un coach, un kit et vos légumes pour l’été!