Les abeilles

 

Abeilles butinant les fleurs de saule. Photo: Aino Adriaens

Les abeilles sont extrêmement importantes pour la pollinisation de tous nos fruitiers mais également pour les légumes-fruits comme les tomates, courges et autres. Elles nous donnent le miel mais également, indirectement, toutes nos confitures sans parler du chocolat et du café !

Aujourd’hui on parle beaucoup de la mort des abeilles. En effet chaque année des centaines de ruchers ne se réveillent pas à l’automne. Il y a plusieurs pistes sur les causes de ce déclin pas seulement chez les abeilles domestiques mais aussi chez les abeilles sauvages.

Le varroa est un acarien qui s’accrochent au dos des abeilles, les femelles pondent dans les alvéoles des ruches et les petits sucent le sang des larves d’abeilles. La présence de varroa affaiblit donc drastiquement une colonie et on le soupçonne également d’être porteur de certains virus mortels pour les abeilles. Le frelon asiatique attaque les abeilles en plein vol, à l’entrée des ruches, les attrape, les dépèce et ne garde que le thorax (très riche en protéine, vu les muscles de vol) qu’il pré-mâche pour nourrir son couvain. Les colonies d’abeilles perdent ainsi très rapidement des individus et les réserves pour les couvains se font de plus en plus maigres. C’est tout simplement une mort à petit feu… Les insecticides sont également la cause d’un certain nombre de morts dans les rangs des abeilles : le pollen des plantes dont les graines ont été enrobées d’insecticides systémiques empoisonnent également les butineurs, comme le pollen de plantes OGM où l’on retrouve des protéines insecticides.

Pour favoriser tous les insectes pollinisateurs qui nous aident à obtenir nos beaux fruits, il faut tout simplement éviter l’utilisation d’insecticides et pesticides.

Pour les abeilles sauvages les plantes mellifères et indigènes comme l’esparcette, le coquelicot ou la vipérine, ou les plantes aromatique comme le thym ou le romarin et tous les arbres fruitiers sont un régal ! Il est donc facile, même sur un balcon en ville de faire pousser des fleurs que les abeilles de passage sauront apprécier. Penser également au lierre qui fleurit à l’automne et permettra aux insectes de faire encore une bonne provision avant l’hiver ! Et sachez une fois pour tout qu’il n’étouffe aucunement vos arbres, il ne fait que l’utiliser comme support ! Vous pourrez également fabriquer un petit HLM à insectes.

Les bonnes lectures

logoterre et nature_bonne lecture
Construire un nichoir cinq étoiles. Article du 21 mars 2013, Terre & Nature.
logoterre et nature_bonne lecture
Offrez le gîte aux insectes en hiver!. Article du 3 novembre 2011, Terre & Nature.
hôtel à insecte
Fiche pratique Maison Nature pour offrir un gîte aux abeilles et aux guêpes solitaires.

Le film de la Salamandre « les abeilles, Miel ou déconfiture ? » explique bien cette problématique

La revue du même noms, La Salamandre N°185, avril-mai 2008 : « la révolution des abeilles »
miniguide abeilles sauvages
Le miniguide n°32 de la Salamandre vous aidera à identifier 26 espèces d’abeilles sauvages. A commander sur salamandre.net