Le bardage

Le bardage

Le terme bardage est utilisé aussi bien pour un revêtement de planches disposées verticalement ou horizontalement que pour une façade de bardeaux ou tavillons qui sont des planchettes disposées comme des tuiles. On utilise traditionnellement du bois local de diverses essences, mais les planches de contreplaqués enduits de matières synthétiques sont hélas de plus en plus utilisés.
Les revêtements de bois naturels sont bien plus durables qu’on l’imagine, à condition d’être réalisés dans les règles de l’art. Si le bois est d’origine locale, la dépense énergétique est très modeste et l’impact sur le climat très favorable. Le bardage peut être utilisé comme isolant thermique complémentaire. C’est un matériau perspirant, tant qu’on ne le couvre pas de peintures synthétiques. L’utilisation de bois “autoclavé” (traité au cuivre) est discutable sur le plan écologique en raison des problèmes d’élimination du bois traité. On préfèrera le bois rétifié (traité à la chaleur) ou l’utilisation d’essences plus résistantes (robinier, châtaignier, mélèze etc.)

En pratique

Toutes les façades peuvent être couvertes de bardages, aussi bien sur de la maçonnerie que sur une ossature bois. Sur une façade exposée à la pluie, on disposera de préférence les lames comme des tuiles afin d’assurer un bon écoulement.
Il existe de nombreuses techniques de bardage, traditionnelles ou modernes. Si l’utilisation de bardeaux véritables demande un grand savoir-faire, la pose de lames de bois en revanche est à la portée de bons bricoleurs.

Les pros

Pour trouver toutes les entreprises membres de la Maison Nature avec qui travailler ou qui peuvent vous donner des conseils et vous orienter, rendez-vous ici !
Vous pouvez également télécharger la liste complète de nos membres entreprises.
Les entreprises membres de l’association adhèrent toutes à notre charte environnementale et éthique.