Les crépis isolants

Les crépis isolants

Ces crépis sont en général à base de chaux aérienne et hydraulique naturelle, mélangée à divers matériaux légers d’origine végétale ou minérale. On utilise à cet effet de la paille de chanvre, du liège, de la sciure, de la perlite, de la vermiculite, etc.

Le crépi isolant améliore considérablement le coefficient thermique, et ce pour un coût modeste. Il ne permet toutefois pas d’assurer à lui seul une isolation suffisante. Il permet de lutter contre l’effet de ” mur froid ” et les problèmes de condensation qui en découlent. Ils sont bien perspirants.

En pratique

C’est surtout en rénovation sur de vieux murs en pierre et en briques que ces techniques se justifient. Il faut s’assurer que toute l’épaisseur du mur soit bien perspirante, en particulier le crépi extérieur.

On prépare ces crépis dans une bétonnière ou avec un brasseur électrique, puis on les applique à la spatule métallique, à la taloche en bois ou avec une machine à crépir (selon types de crépis) en plusieurs couches de 3 à 6 cm chacune. L’épaisseur totale varie selon les types de mur et la situation. La dernière couche est un simple crépi chaux et sable qui protège le crépi isolant des chocs et de l’usure du temps.

Les bonnes lectures

logoterre et nature_bonne lecture
Comment crépir et isoler les murs avec du chanvre? Un article du 23 juin 2011 paru dans Terre & Nature

Les pros

Pour trouver toutes les entreprises membres de la Maison Nature avec qui travailler ou qui peuvent vous donner des conseils et vous orienter, rendez-vous ici !
Vous pouvez également télécharger la liste complète de nos membres entreprises.
Les entreprises membres de l’association adhèrent toutes à notre charte environnementale et éthique.