Les fibres végétales

Les matériaux écologiques

Les fibres végétales

Isolation en chanvre, lin, herbe, bois et liège

Pour fabriquer des rouleaux d’isolation, on peut utiliser diverses laines végétales (chanvre, lin, herbe, bois), ainsi que des panneaux de fibres végétales qui sont simplement conditionnés sous forme de plaques rigides de diverses épaisseurs.

Pose isolation végétale sur les murs

Les laines végétales et les panneaux de fibres végétales

Afin de garantir des matériaux réellement écologiques, les laines végétales et les panneaux doivent provenir de cultures locales et nécessiter peu ou pas de traitements phytosanitaires. Pour assurer la cohésion des fibres, il faut ajouter un liant. Celui-ci est parfois d’origine synthétique (polyester), mais on trouve aujourd’hui des produits entièrement naturels (liant en amidon) et donc parfaitement biodégradables. Les laines végétales sont généralement additionnées de sel de bore, qui joue un rôle antifongique, ignifuge et qui repousse également les rongeurs et autres petites bêtes indésirables dans l’isolation.

Laine de bois

La laine de bois est l’isolant le plus fréquemment utilisé en Suisse. Ce type d’isolant est fabriqué à partir de fibres issues de résidus de scierie, principalement du pin et de l’épicéa. Les fibres sont liées avec de la lignine, du maïs ou avec du polyester (ce qui rend alors l’isolant moins naturel). L’isolant se présente sous forme de panneaux souples ou rigides de différentes épaisseurs. Il convient aussi bien en toiture qu’en façade ainsi que sous des chapes sèches. Les panneaux peuvent se coller facilement contre des parois. Il s’agit d’une des meilleures isolations contre la chaleur en été. On peut l’utiliser en toiture, en façade et à l’intérieur. On peut également la crépir lorsqu’elle est présentée en panneaux denses.

En pratique

On utilise les laines végétales et les plaques de fibres végétales pour isoler des parois, des sols et des plafonds. Elles se découpent facilement au couteau, sans dégager de poussières irritantes. La rigidité des plaques exige des surfaces bien planes et régulières. Certains de ces panneaux sont assez rigides pour supporter un plancher flottant.

Il existe de nombreuses façons de poser ces plaques, l’important est qu’elles soient bien ajustées afin d’éviter des vides qui pourraient provoquer de fâcheux courants d’air. Si le mur est bien perspirant, on ne pose pas de pare-vapeur.

Le pouvoir isolant de tous ces matériaux est comparable à celui des laines minérales standards (pierre, verre), sans en avoir les inconvénients (santé et environnement). Ces matières sont parfaitement perspirantes (perméables à la vapeur d’eau).

Isolation en fibres végétales

Le chanvre / le lin / l’herbe

On trouve également des isolants à base d’herbe, de chanvre, de lin, et de ces deux derniers mélangés. Ils sont moins répandus sur le marché, mais possèdent des caractéristiques semblables à celles de la fibre de bois. On les trouve principalement en panneaux souples qui permettent de les poser en isolation de plafonds et de murs. On les utilise également dans l’isolation intérieure de cloisons.

Le liège

Le liège est produit traditionnellement en région méditerranéenne à partir du chêne-liège, un arbre dont on retire périodiquement l’écorce. Celle-ci se reconstitue en quelques années. Le liège est naturellement très isolant et très résistant. C’est une matière parfaitement biodégradable, mais les colles et les vernis utilisés pour la préparation et la pose peuvent être synthétiques. Comme la production du liège est artisanale et localisée, il faut éviter le recours massif à ce matériau.

En pratique

Cet isolant naturel se présente sous forme de grandes plaques allant de 10 à 160 mm d’épaisseur. La beauté du liège permet d’utiliser ce matériau en apparent. Il permettra par exemple d’améliorer le niveau d’isolation insuffisant d’un mur, d’un sol ou d’un plafond. On trouve des rouleaux de liège de quelques millimètres d’épaisseur pour un usage surtout décoratif, ainsi que des plaques rigides à coller pour les revêtements de sol. On trouve également des sacs de granulés de liège à déverser ou insuffler en vrac dans des vides divers (entre solives par exemple) pour isoler faux plafonds, sols et toits des habitations. C’est un excellent isolant thermique et phonique. Il est également ignifuge et n’intéresse pas les rongeurs et les insectes. Il est, en revanche, moins perspirant (perméable à la vapeur d’eau) que les autres isolants naturels.

Et encore

Pour aller plus loin

Les bonnes lectures

Les sites et plateformes

  • www.planeteliege.com : un site qui fait le point sur toute l’actualité du liège.
  • www.chanvre-info.ch: source d’information sur les diverses utilisations du chanvre, notamment dans la construction et dans l’alimentaire. Également, forum sur les débats qui ont lieu autour du chanvre en Suisse et en France.

Les professionnels du domaine

Pour trouver un professionnel spécialisé dans le domaine en Suisse, consultez notre liste de membres.

FAIRE UN DON