La consoude

Les extraits de consoude

Consoude en fleur. Photo: Aino Adriaens


La consoude est moins riche en azote que l’ortie mais elle est très riche en oligo-éléments (potasse, calcium, magnésium, cuivre, zinc, manganèse, fer et bore). Elle sera donc un bon complément à l’ortie également sous forme d’extrait qui a l’avantage de ne pas brûler les feuilles s’il est trop pur. C’est un bon stimulant et fertilisant qui favorise surtout une bonne mise à fruit (dilution 10%). Lors du greffage d’arbres fruitiers, on peut l’utiliser pour son action antiseptique, cicatrisante et stimulante. On peut également l’utiliser comme activateur de compost ou comme engrais vert à enfouir ou encore comme paillage.

La recette

  • Couper en petit morceau 1kg de consoudes. Les mettre dans un seau en plastique avec 10l d’eau de pluie
  • Laisser fermenter, à l’ombre, pendant environ une semaine en remuant chaque jour avec un bâton. La fermentation est terminée lorsqu’il n’y a plus de petites bulles qui remontent à la surface
  • Filtrer le liquide et l’utiliser rapidement ou le conserver dans un bidon bien hermétique à l’ombre et au frais.

Les liens utiles

  • Une petite vidéo sur les propriétés de la consoude.

Les bonnes lectures


La consoude, trésor du jardin, par Bernard Bertrand, ed. Terran.

Ortie et consoude un duo de choc: un article tiré du magazine « les quatres saisons du jardinage » n°157 mars-avril 2006 (pdf)