Le solaire photovoltaïque

Des cellules sur son toit

L’énergie solaire photovoltaïque peut être stockée dans des batteries (accus). Dans ce cas, on parle d’une installation en îlot, par exemple dans des bâtiments isolés qui ne bénéficient pas du raccordement au réseau électrique. En général, cependant, le courant continu est converti en courant alternatif par un convertisseur (ou onduleur), ce qui permet de l’injecter dans le réseau électrique et de le récupérer à volonté. Le réseau public sert ainsi de régulateur entre l’offre et la demande.
Outre la production d’électricité, les cellules photovoltaïques sont multifonctionnelles : elles font aussi office de couverture de toit, de revêtement de façade ou de paroi, d’éléments de balustrades, de vitrages ou de protections solaires.
Elles sont fabriquées à partir du silicium, deuxième élément le plus répandu sur la croûte terrestre après l’oxygène. Une manipulation chimique permet d’extraire le silicium du sable de quartz. Contrairement à une idée reçue très tenace, après deux à quatre ans déjà, l’installation photovoltaïque aura produit autant d’énergie que sa fabrication en aura nécessité. Et la durée de vie de ces cellules dépasse vingt ans!

maisonphoto

En pratique

Quelle surface?

Pour compenser totalement les besoin en électricité d’un ménage, il faut compter une trentaine de m2. On peut pourtant prévoir nettement moins, ou nettement plus, puisque la production est injectée dans le réseau électrique. La surface dépendra donc plutôt de la place disponible et des moyens financiers investis.

Où les mettre et comment les intégrer?

Les surfaces les plus appropriées sont les toits plats inutilisés. On y place des panneaux orientés plein sud à 30 degrés. Sur une toiture classique, on utilise de préférence des modules de petite dimension qui s’emboîtent comme de grandes tuiles. On les appelle tuiles photovoltaïques. La pente et l’orientation ne seront alors pas forcément parfaites mais l’intégration bien meilleure. Il est aussi possible de placer les panneaux verticalement, en façade. La maison n’est pas le seul support possible. On peut utiliser une annexe (garage, remise), un mur ou plus simplement un talus.

Comment les financer?

Le prix des installations photovoltaïques est encore très élevé. On compte environ 1500 FS par mètre carré. Afin d’encourager la pose par les particuliers, la Confédération prépare une ordonnance qui garantira un prix d’achat avantageux pour les KWH injectés dans le réseau, et ceci durant 25 ans. Elle entrera en vigueur en janvier 2009. Pour le particulier, cela équivaut à payer sa facture d’électricité en une fois, pour 10 à 20 ans. Ensuite, c’est tout bénéfice!

Les liens utiles

  • www.sses.ch: société suisse pour l’énergie solaire, édite le magazine ” Energies renouvelables “
  • www.swisssolar.ch: site d’information sur la chaleur et l’électricité solaire. Questions fréquentes, déductions et subventions, exemples de réalisations

Les pros

  • Solstis sa, Sébeillon 9b, 1004 Lausanne, tél. 021 620 03 50
    Place Jargonnant 5, 1207 Genève, tél. 022 786 37 00
    www.solstis.ch
    l’entreprise Solstis est active dans le domaine du développement durable et de l’utilisation rationnelle des ressources naturelles. Elle est au bénéfice d’une grande expérience en matière d’intégration de l’énergie solaire au bâti et travaille de concert avec les architectes du projet. Parmi ses activités, notons les études et réalisations d’installations photovoltaïques ou le développement et la commercialisation de systèmes de fixation pour modules photovoltaïques.
  • Chauffage Solaire et Panneaux photovoltaïque, Gérard Mosimann, Ch. des secrétaires 7, 1442 Montagny-près-Yverdon
    tél 024 445 29 56 / fax 024 445 30 23
    grnosimann@bluewin.ch