Le bois cordé

Le bois cordé

Cette méthode traditionnelle a été popularisée par le québécois François Tanguay.
Elle utilise des tronçons de bois disposés en travers du mur, les vides étant comblés par du mortier aux extrémités et un isolant au centre du mur. On utilise directement des troncs de résineux coupés sur place et un mortier à la chaux additionné de sciure.

cordefacecordepile

Les murs en bois cordé sont bien isolants et parfaitement perspirants (perméables à la vapeur d’eau). Au séchage, on observe parfois d’importantes fissures du tronc qui risquent de compromettre l’isolation. L’utilisation du bois massif réduit très fortement l’énergie grise du bâtiment, à condition qu’il soit d’origine locale. C’est la fabrication de la chaux qui représente la seule consommation importante d’énergie grise. Le bois permet un bon stockage de carbone et si les forêts sont bien gérées, l’impact sur le climat sera donc excellent.

En pratique

Cette méthode ne convient que pour des constructions de dimension modeste. C’est typiquement une technique pour auto-constructeurs. Elle ne nécessite qu’une tronçonneuse et une petite bétonnière pour construire sa maison. Il est important de bien faire sécher les troncs avant le montage.

Les matériaux utilisés ne coutent presque rien, c’est ici la main d’oeuvre qui représente l’essentiel du coût.

Les liens utiles