La toiture végétalisée

La toiture végétalisée

Il s’agit simplement d’une couche de terre, sable ou gravier qui permet le développement d’une végétation plus ou moins luxuriante. Sous cette couche, on doit prévoir une surface parfaitement étanche, en général une bâche de polyéthylène.

Ces toitures sont très efficaces pour lutter contre la surchauffe estivale, grâce au phénomène d’évapotranspiration de la couverture végétale. Elles représentent un habitat précieux pour de nombreuses plantes et insectes, parfois même des espèces rares. Il arrive aussi que des oiseaux comme le gravelot et le vanneau huppé nichent sur ces milieux pionniers.

Le poids, qui peut être très important, doit être bien évalué. La récupération de l’eau de pluie est rendue plus complexe en raison de la charge en humus. L’étanchéification se fait actuellement par des matériaux à base de pétrole (bâches plastiques). Des alternatives devraient être recherchées.

Toiture végétalisée à Ins (AG)

Toiture végétalisée à Sins (AG), sur l’entreprise de Alex Gemperle

 

En pratique

Les toits en forte pente sont difficiles à végétaliser, mais cela n’est pas impossible. Sur les toits plats, très nombreux en ville et en banlieue, les conditions sont idéales. Pour assurer une étanchéité parfaite sur de nombreuses années, il est indispensable de faire appel à des entreprises spécialisées. Il faut aussi veiller à assurer un suivi de la végétation.

Les liens utiles

Les bonnes lectures

logoterre et nature_bonne lecture

Les toits végétalisés: un espace de biodiversité dans nos villes. Un bel article de Terre & Nature paru à l’occasion de l’inauguration du toit solaire et végétalisé des halles de Beaulieu à Lausanne en juin 2014.


Architecture végétale, Jean-François Daures, éd. Eyrolles, 2011. Vous rêvez d’un toit vert ou d’une façade vivante? Vous découvrirez dans cet ouvrage les techniques actuelles possibles.

Végétalisation des toitures. par B. Kleinod, éd. Ulmer, 94 pages.
Végétaliser de petits toits en terrasse ou légèrement inclinés est à la portée des amateurs. Les différentes techniques, le choix des substrats et des plantes, ainsi que les questions d’entretien sont abordés en détail dans cet ouvrage.

Toits et murs végétaux. par N. Dunnett, N. Kingsbury, éd. du Rouergue, 254 pages.
Les arguments et les exemples de réalisation réunis dans ce livre vous convaincront peut-être d’habiller votre toit de verdure

Les villes romandes optent pour les toits verts. Un article du 2 septembre 2010, Terre & Nature

Les pros