Le solaire thermique

Le chauffe-eau solaire

C’est le seul procédé qui chauffe l’eau sans aucune pollution. En plus, le soleil n’envoie pas de facture! Explications.
C’est l’été, la saison des sensations fortes. A onze heures, vous avez pesté en prenant place dans votre voiture sur le parking: vous vous êtes brûlés les doigts sur le volant, sans parler de la température ambiante! A midi, vous avez suer à grosses gouttes sur votre terrasse. Oui, le soleil tape et ça surchauffe partout. Et pendant ce temps, au sous-sol de votre habitation, une chaudière brûle du pétrole ou de l’électricité pour chauffer l’eau de votre douche… Cherchez l’erreur! Des technologies performantes existent aujourd’hui pour produire de l’eau chaude sans nuire à l’environnement.

toitlavorel

En pratique

Le principe d’une installation solaire thermique est comparable à ce qui se passe dans un tuyau d’arrosage noir et plein d’eau laissé au soleil… En à peine plus compliqué!

  • des capteurs solaires sont exposés au soleil. Il s’agit de tubes (les absorbeurs) soudés sous une plaque noire et recouverts d’une vitre.
  • le soleil chauffe l’eau additionnée d’antigel qui circule dans les capteurs. Ce liquide « caloporteur » est amené à l’aide d’une pompe jusqu’à un ballon de stockage relié au réseau d’eau courante.
  • là, il transmet ses calories à l’eau sanitaire du ballon via un échangeur de chaleur (serpentin) Puis il repart vers le capteur refaire le plein d’énergie!
  • il ne reste plus qu’à soutirer l’eau chaude aux robinets et à en faire bon usage!

Et quand le soleil est rare, on prend une douche froide?

ballonlavorel
Pas de souci! Un ballon de stockage volumineux et bien isolé permet de tenir quelques jours sans soleil. Au delà, le dispositif d’appoint énergétique (électricité, bois, gaz ou mazout) prend le relais pour assurer tous les jours notre confort, même en hiver. Dans nos régions, le soleil parvient à chauffer l’eau sanitaire à 60°C pendant au moins 8 mois par an. Ce serait dommage de s’en priver!

Quels coûts?

Une installation solaire montée par des artisans coûtera environ Fr 13’000.- pour une famille de 4 personnes. Il faudra compter le double s’il s’agit d’apporter un appoint au chauffage central. Heureusement, les subventions cantonales, allant de Fr. 1’500 à 5’000, permettent de réduire sensiblement la facture. Si vous participez directement à la construction (voir plus bas), l’affaire devient encore plus intéressante.Vu l’augmentation constante du prix du mazout, l’investissement peut être amorti au bout de 10 ans. La durée de vie d’une installation étant de 25 à 30 ans, les économies en combustibles fossiles (env. 350 l de mazout/an) et en émissions polluantes (1 tonne de C02/année) sont très appréciables.

Pour quel écobilan?

Après un à deux ans de service environ, l’installation de capteurs solaires aura produit autant d’énergie que sa fabrication en aura nécessité.

Les capteurs solaires, mode d’emploi:

  • Orientation: le rendement solaire est maximal lorsque les capteurs sont exposés plein sud. Les orientations sud-ouest/est et ouest/est sont également profitables.
  • Localisation: sur un toit non ombragé, en façade ou à même le sol (talus, terrasse).
capteurkernen
Inclinaison optimale: 45 ° pour l’eau chaude sanitaire et 60 ° pour l’appoint au chauffage. Dans ce dernier cas, les panneaux seront placés de préférence sur la façade ou dans le terrain (à 60° sur support) car l’ensoleillement y est meilleur en hiver quand le soleil reste bas.
  • Intégration: les capteurs sont généralement noirs et recouverts d’une vitre antireflet. Il en existe aussi des colorés (bleu, vert et rouge) pouvant s’harmoniser davantage avec la couleur de la toiture. Nec plus ultra: les capteurs encastrés comme les fenêtres de toit (type Vélux).
  • Surface: 5 à 6 m2 de capteurs reliés à un ballon de stockage de 400 à 500 l suffisent pour une famille de 4 personnes.

Do-it-Yourselfsebasol

Le coût d’une installation solaire vous paraît prohibitif? Alors, faites-la vous-même! Spécialiste du solaire thermique, l’association Sebasol propose à tout un chacun formation et conseils pour réaliser sa propre installation. Au bout d’une journée de formation intensive, encadrée par des pros, vous serez à même de construire les capteurs et monter les circuits. En mettant la main à la pâte, vous réduirez environ de moitié les coûts de l’installation, tout en sollicitant les artisans locaux. Et point important: vous serez d’autant plus fier de votre eau chaude! www.sebasol.ch